Tout juste 7 jours après la treizième, la nouvelle révision 14 des Battlepacks de Battlefield 1 fait son entrée sur le devant de la scène de Battlefield 1. À l’affiche, EA DICE a voulu mettre les bouchées doubles avec une révision 14 qui ne permet pas de débloquer 4, mais bien 8 skins légendaires. Vous avez bien lu, 8 skins légendaires et d’autres pour un total de 50 skins déblocables ! Parmi eux, au moins la moitié sont nouveaux. Découvrons-les !

QU’APPORTE LA RÉVISION 14 DES BATTLEPACKS DE BATTLEFIELD 1


Alors que la révision 10 des fêtes envoyée déjà du très bon, la révision 14 «Favoris de la communauté» se montre bien au-dessus et donne la chance aux joueurs d’accéder à 50 skins scindés en différents niveaux de rareté.
En clair, il s’y trouve donc :
·         8 skins de qualité légendaire
·         12 skins de qualité distinguée
·         30 skins de qualité spéciale
·          
Dans la première partie, 5 des skins légendaires/distingués proposés sont attribués aux véhicules blindés, à l’image des chars et des avions. Les autres sont pour des armes. Parmi les légendaires, il y en a certains qui je pense vont être très convoités : «Le Man Stopper» pour le Colt M1911, «Le Kaiserschlaft» pour le MP18, «Le König» pour le MG15, le «Bronze» pour le Véhicule blindé (Chars) et l’«Éclat Chromé» pour le Char lourd (A7V).




Parmi les skins distinguées, il y a peu de nouveautés, hormis les skins de véhicules blindés (avions et chars) qui arrivent tout juste dans le jeu. En plus de ces 20 skins légendaires et distinguées, il y a tout de même 30 skins de qualité spéciale à côté. C’est certes un grand nombre, mais c’est aussi pour renforcer la rareté des légendaires. Comme vous pouvez le voir, les deux skins légendaires de chars lourd possèdent la mention «Super Rare». Si vous parvenez à en débloquer un, c’est que vous êtes vraiment très très chanceux !




À QUAND LA RÉVISION 15 DES BATTLEPACKS DE BATTLEFIELD 1

La révision 15 des Battlepacks de BF1 devrait prendre la place de la 14 dès jeudi prochain. C’est-à-dire autour du 2 février 2017. Pour l’heure, son contenu demeure inconnu.